Conférence inaugurale de l’année 2018-2019 : Les médiations dans les formations en alternance

 

Le 13 novembre 2018 la section de l’Indre-et-Loire a organisé une conférence sur le thème des médiations dans les formations en alternance. Michel Padonou, formateur, auditeur et consultant qualité, docteur ès lettres et passionné par la formation et adhérent de l’Afdet, a été écouté par les 32 invités présents : formateurs, enseignants, chefs d’établissement, responsables d’organismes de formation continue, agents de médiation. La question posée était : Les médiations de l’alternance sont-elles des opportunités ou des entraves à l’insertion professionnelle ?

Si apprendre c’est écouter, regarder, mimer et reproduire en autonomie, cela passe par des tiers lieux et des médiations nécessaires, destinés à préparer l’apprenant à son futur métier, à travers des contrats implicites ou explicites. Le conférencier s’est interrogé sur la façon dont interagissent ces lieux et ces médiateurs. Le conférencier a recherché si ces médiations qui interviennent dans l’alternance sont des opportunités ou bien des entraves à l’insertion professionnelle des apprenants concernés.
Pour lui les agents de médiation interviennent dans trois lieux principaux : la famille, l’organisme de formation, l’entreprise.
Deux rôles complémentaires sont en fait confiés aux agents de médiation : un rôle de transmetteur, de facilitateur des apprentissages, des connaissances, des savoir-faire et savoir-être nécessaires à l’obtention du diplôme préparé et à la réalisation du projet professionnel du jeune en recherche de sa vocation mais aussi un rôle social qui consiste à guider, conseiller, accompagner, briser la solitude du jeune, à comprendre pourquoi le jeune est insatisfait voire en voie de rupture de contrat ou d’abandon de scolarité. Les différents médiateurs : famille, tuteur dans l’entreprise, responsable et formateurs de l’organisme en charge de la formation doivent se sentir en charge de ces deux rôles et travailler en harmonie. La restitution et le partage du vécu en entreprise au retour d’une période en entreprise, élément traditionnel de la pédagogie de l’apprentissage, y contribuent énormément et il convient de les faire perdurer car ils permettent de construire des ponts entre les connaissances théoriques et la réalité du métier.
Lors des échanges qui ont suivi l’exposé des participants ont regretté que l’alternance ait été surtout présentée sous la forme de l’apprentissage sous contrat, alors que l’alternance sous statut scolaire impliquant des périodes de formation en entreprise (PFMP) requiert également des médiations. Le concept d’entreprise aurait mérité également d’être décliné selon la taille et la nature de celle-ci. Ainsi, le médiateur peut aussi bien être un tuteur salarié que l’artisan maître d’apprentissage.
La conclusion de la rencontre a conduit à recommander qu’une pédagogie dynamique soit partagée entre l’entreprise et l’organisme de formation, que la fréquence des rencontres entre les agents de médiation (parents inclus) soit importante, que les actions des uns et des autres amènent le jeune à être l’acteur de sa formation. L’alternance en France donne d’excellents résultats quand elle est bien menée mais quand la médiation dysfonctionne l’échec est possible

Les actualités


Tous les articles

L'AFDET publie


L'Afdet en région


carte de france

Restez informé


    1 Complétez le champ suivant
    Captcha × 9 = 9
    2 Complétez votre e-mail

    Laissez nous votre adresse mail pour vous tenir informé de nos actualités