Compte rendu de la rencontre du 19 octobre 2021 sur le thème de l’évolution des formations et des métiers du tertiaire commercial

Rencontre sur les métiers et les formations de la production d’électricité

Compte rendu de la rencontre du 25 novembre 2021 sur les métiers et les formations de la production de l’électricité.

Ce Mardi de l’Afdet 37 est le second organisé depuis que la section Afdet 37 + 41 a décidé de reprendre l’organisation de ce mode d’action en présentiel. Le thème retenu était Les métiers et les formations de la production de l’électricité. Avaient été invités au lycée des métiers de l’industrie, 1 rue Augereau à Tours, de 17 h 30 à 19 h 30, des professeurs des lycées professionnels des départements 37 et 41, des professeurs des collèges en charge du Parcours Avenir et des membres de la section Afdet 37 + 41 et diverses personnes considérées comme des sympathisants de l’Afdet .

29 personnes ont participé à la rencontre selon le programme suivant :

  • Présentation des activités de quatre secteurs d’EDF et de l’appui opérationnel du Centre national de production d’électricité (CNPE), par Laurent Lazare,
  • Unité d’appui opérationnel (logistique et maintenance), par Carole Thébaud UTO
  • Exploitation des réacteurs de Chinon B (unité d’ingénierie d’exploitation, par Frédéric Ravel-Sibillot, responsable sur le site de Chinon.

Les participants ont été accueillis par Angelina Vincendeau, proviseure du lycée et Séphane De Angelii, directeur délégué au formation professionnelles et technologiques du lycée.

Les exposés ont permis de présenter la grande diversité des métiers de la production d’électricité : soudeur calorifugeur, robinetier, tuyauteur, chaudronnier, automaticien, ingénieur de sûreté, mécanicien sur machine tournante, technicien en radioprotection, technicien en génie civil, électrotechnicien…Au-delà de la production nucléaire ces métiers se retrouvent largement dans tous les modes de production d’électricité (hydroélectrique, charbon, gaz, énergies renouvelables. Les centrales ont des besoins de main-d’œuvre importants, y compris pendant les périodes d’arrêt.

Les centres de production possèdent leur service de formation interne et recherchent des candidats techniciens d’exploitation et techniciens de maintenance de niveau BTS ou DUT. Ceux-ci bénéficient ensuite de recyclages réguliers. Les candidats peuvent ainsi ébaucher un projet d’avenir sur place dans l’un des 19 sites d’exploitation EDF. Les embauches sont de 650 par an et concernent 1350 alternants dans 8 formations différentes soit 6 % des effectifs dont 72 % au sein de 8 métiers techniques, 3 en apprentissage. Les recrutements massifs en 2005 vont arriver à l’âge de la retraite et vont devoir être remplacés. Les métiers en tension ne sont pas seulement techniques. Les besoins concernent les emplois de maîtrise et de cadre.

Dans les jours qui ont suivi la rencontre un article paru dans la Nouvelle République du Centre-Ouest intitulé Nucléaire : EDF recrute à Tours, a précisé les intentions de recrutement du centre national d’équipement de production d’électricité (CNEPE) qui emploie 1260 salariés, dont 72% sont des ingénieurs et cadres et comporte huit équipes mobiles qui se déplacent en France sur les 19 centrales nucléaires. Pour répondre à la stratégie gouvernementale en faveur d’une énergie décarbonée, le CNEPE recherche 190 nouveaux collaborateurs dont 50 %du niveau BTS et DUT à bac+ 5 dans des métiers comme le génie civil, la mécanique ou l’électricité. L’objectif est de se préparer au renouvellement du parc nucléaire existant.

Jackie Fourniol, président de la section Afdet, inspecteur de l’enseignement technique honoraire et qui fut un moment pilote éducatif de la centrale de chinon est ensuite intervenu pour faire état que des formations aux différents métiers industriels énumérés ci-dessus existent dans les lycées professionnels de l’académie d’Orléans-Tours. Il a clôturé la rencontre en remerciant les intervenants et en exprimant sa satisfaction de la première participation de plusieurs professeurs du lycée Ampère de Vendôme. Tous ont été invités à poursuivre les échanges au cours d’un cocktail de l’amitiés offert par la section. Des exemplaires des numéros récents de la revue nationale de l’Afdet « Avenirs professionnels » ont été mis à leur disposition ainsi qu’un mode d’emploi pour adhérer en ligne sur le site national de l’Afdet : Afdet.org.

 

Restez informé


1 Complétez le champ suivant

2 Complétez votre e-mail

 

Laissez nous votre adresse mail pour vous tenir informé de nos actualités

Compte rendu de la rencontre du 19 octobre 2021 sur le thème de l’évolution des formations et des métiers du tertiaire commercial

Ce Mardi de l’Afdet 37 prévu initialement en mars 2020 a enfin pu avoir lieu le mardi 19 octobre 2021 de à 17 h 30 à 19 h 30 au lycée des métiers de la distribution et des services Victor Laloux 6 avenue Monge 37200 TOURS sur le thème de l’évolution des formations et des métiers du tertiaire commercial. Avaient été invités les professeurs des lycées professionnels tertiaires, des professeurs des collèges en charge du Parcours Avenir et des membres de la section Afdet 37+41. Vingt-cinq personnes ont été présentes.Stéphane Berteaux, proviseur du lycée a présenté le lycée et les diplômes qui y sont préparés.

Au programme figuraient des témoignages de professionnels sur les compétences attendues dans ces métiers et sur l’évolution de ces métiers.

Sont intervenus

 

1 – Sophie Hereau, Cheffe de projet territorial Opco, Délégation régionale Centre Val de Loire Opco Commerce. Les opérateurs de compétence crées par la loi de 1018 sont au nombre de 11, un par branche professionnelle. Ils ont de nombreuses attributions, notamment pour l’apprentissage.

L’Opco commerce, au niveau national concerne 19 spécialités professionnelles, 90 000 entreprises, 1,7 million de salariés et possède 13 implantations régionales, dont celle du Centre Val de Loire

Les 19 spécialités professionnelles commerciales, qui constituent autant de ressources comme terrains pour les stages des élèves des filières commerciales que pour les apprentis, sont les suivantes :

Bricolage

Commerce à distance

Commerce à prédominance alimentaire

Commerce de détail de l’Horlogerie-Bijouterie

Commerce de détail des fruits et légumes, épicerie, produits laitiers

Succursalistes de la chaussure

Succursalistes de l’habillement

Commerces de détail non alimentaires

Commerces et services de l’audiovisuel, de l’électronique et de l’équipement ménager

Coopératives de consommateurs

Entreprises de la distribution en chaussures, jouets, textiles et mercerie

Entreprises de la filière Sports-Loisirs

Grands magasins et magasins populaires

Import-Export et Commerce international

Jardineries et graineteries

Négoce de l’ameublement

Optique-Lunetterie de détail

Papeterie et fournitures informatiques

Professions de la photographie

 

Sur le diaporama qu’elle a présenté, on a pu lire que contrairement aux perceptions et idées reçues, et selon plusieurs études américaines et françaises,

La génération Z (14 – 24 ans) privilégie le magasin physique,

L’attrait pour le commerce de détail traverse les générations,

L’attractivité du point de vente physique se confirme en France

Mais à condition, pour le client :

De pouvoir échanger avec un conseiller à son écoute et qui répond avec « empathie et gentillesse »

D’être reconnu et d’obtenir un traitement spécifique de proximité et des expériences personnalisées

De prendre du plaisir et de s’évader, le magasin devenant lieu d’inspiration, d’expérimentation et de divertissement

Sur le diaporama présenté sont également énumérés quelques métiers émergents :

-Technicien de réparation

– Responsable économie circulaire

– Chef de projet valorisation des invendus

– Opérateur de tri des déchets

– concepteur d’espaces de vente de seconde main

Démonstrateur/animateur

 

2 – Lionnel Perrone, président de la Fédération du commerce et de distribution de la région Centre Val de Loire et Directeur des magasins Auchan de Tours et directeur du magasin Auchan de Tours Nord. Il était accompagné de Annabella Turminel Responsable Planification et pilotage de la masse salariale pour Auchan Tours et Auchan St Cyr sur Loire.

Ces intervenants ont mis en évidence que la grande distribution offre des emplois très diversifiés, notamment pour les métiers de bouche, et que des perspectives d’évolution s’ouvrent à ceux qui s’y engagent, d’autant que les pratiques commerciales se diversifient énormément (drive, livraison à domicile, services à la clientèle…). À noter que le numéro 4 de la revue nationale de l’Afdet « Avenirs professionnels » dans rubrique Métiers en mouvement a comporté un dossier thématique à ceux de la grande distribution. Quelques exemplaires de ce numéro ont été mis à la disposition des participants et les professeurs des établissements abonnés à la revue ont été invités à consulter ce numéro 4.

 3 – Sophie Charbonnier et Valérie Fève-Collongues par les chargées de missions « ingénierie de l’orientation » de la région Centre Val-de-Loire pour le département de l’Indre-et-Loire : ont présenté un diaporama énumérant les actions et contacts proposés par le Conseil régional dans le cadre du service régional de l’orientation. Trois outils à la disposition des enseignants ont été présentés : le kiosque où l’on peut trouver de l’information sur les métiers et les formations, outil développé par la Région et l’Onisep, le site Orientation, outil mis en place par la Région qui offre un accès rapide pour s’orienter professionnellement à toutes les étapes de la vie (https://orientation.centre-valdeloire, le Cléor où on trouve des informations sur les métiers de la région et sur les 532 familles de métiers et 11000 métiers existant en France.

4 – Roselyne Pichard, IEN Économie et Gestion a présenté les familles de métiers du tertiaire, dans le cadre des baccalauréats

professionnels et de la transformation de la voie professionnelle.

5 – Conclusion par Jackie Fourniol, délégué régional de l’Afdet, président de la section 37+41 de l’Afdet.

6 – Échanges entre les participants durant le cocktail préparé par l’Afdet.

Compte rendu de la rencontre du 25 novembre 2021 sur les métiers et les formations de la production de l’électricité.

Ce Mardi de l’Afdet 37 est le second organisé depuis que la section Afdet 37 + 41 a décidé de reprendre l’organisation de ce mode d’action en présentiel. Le thème retenu était Les métiers et les formations de la production de l’électricité. Avaient été invités au lycée des métiers de l’industrie, 1 rue Augereau à Tours, de 17 h 30 à 19 h 30, des professeurs des lycées professionnels des départements 37 et 41, des professeurs des collèges en charge du Parcours Avenir et des membres de la section Afdet 37 + 41 et diverses personnes considérées comme des sympathisants de l’Afdet .

29 personnes ont participé à la rencontre selon le programme suivant :

  • Présentation des activités de quatre secteurs d’EDF et de l’appui opérationnel du Centre national de production d’électricité (CNPE), par Laurent Lazare,
  • Unité d’appui opérationnel (logistique et maintenance), par Carole Thébaud UTO
  • Exploitation des réacteurs de Chinon B (unité d’ingénierie d’exploitation, par Frédéric Ravel-Sibillot, responsable sur le site de Chinon.

Les participants ont été accueillis par Angelina Vincendeau, proviseure du lycée et Séphane De Angelii, directeur délégué au formation professionnelles et technologiques du lycée.

Les exposés ont permis de présenter la grande diversité des métiers de la production d’électricité : soudeur calorifugeur, robinetier, tuyauteur, chaudronnier, automaticien, ingénieur de sûreté, mécanicien sur machine tournante, technicien en radioprotection, technicien en génie civil, électrotechnicien…Au-delà de la production nucléaire ces métiers se retrouvent largement dans tous les modes de production d’électricité (hydroélectrique, charbon, gaz, énergies renouvelables. Les centrales ont des besoins de main-d’œuvre importants, y compris pendant les périodes d’arrêt.

Les centres de production possèdent leur service de formation interne et recherchent des candidats techniciens d’exploitation et techniciens de maintenance de niveau BTS ou DUT. Ceux-ci bénéficient ensuite de recyclages réguliers. Les candidats peuvent ainsi ébaucher un projet d’avenir sur place dans l’un des 19 sites d’exploitation EDF. Les embauches sont de 650 par an et concernent 1350 alternants dans 8 formations différentes soit 6 % des effectifs dont 72 % au sein de 8 métiers techniques, 3 en apprentissage. Les recrutements massifs en 2005 vont arriver à l’âge de la retraite et vont devoir être remplacés. Les métiers en tension ne sont pas seulement techniques. Les besoins concernent les emplois de maîtrise et de cadre.

Dans les jours qui ont suivi la rencontre un article paru dans la Nouvelle République du Centre-Ouest intitulé Nucléaire : EDF recrute à Tours, a précisé les intentions de recrutement du centre national d’équipement de production d’électricité (CNEPE) qui emploie 1260 salariés, dont 72% sont des ingénieurs et cadres et comporte huit équipes mobiles qui se déplacent en France sur les 19 centrales nucléaires. Pour répondre à la stratégie gouvernementale en faveur d’une énergie décarbonée, le CNEPE recherche 190 nouveaux collaborateurs dont 50 %du niveau BTS et DUT à bac+ 5 dans des métiers comme le génie civil, la mécanique ou l’électricité. L’objectif est de se préparer au renouvellement du parc nucléaire existant.

Jackie Fourniol, président de la section Afdet, inspecteur de l’enseignement technique honoraire et qui fut un moment pilote éducatif de la centrale de chinon est ensuite intervenu pour faire état que des formations aux différents métiers industriels énumérés ci-dessus existent dans les lycées professionnels de l’académie d’Orléans-Tours. Il a clôturé la rencontre en remerciant les intervenants et en exprimant sa satisfaction de la première participation de plusieurs professeurs du lycée Ampère de Vendôme. Tous ont été invités à poursuivre les échanges au cours d’un cocktail de l’amitiés offert par la section. Des exemplaires des numéros récents de la revue nationale de l’Afdet « Avenirs professionnels » ont été mis à leur disposition ainsi qu’un mode d’emploi pour adhérer en ligne sur le site national de l’Afdet

Les actualités


Tous les articles

L'AFDET publie


L'Afdet en région


carte de france

Restez informé


    1 Complétez le champ suivant
    Captcha 94 ÷ = 47
    2 Complétez votre e-mail

    Laissez nous votre adresse mail pour vous tenir informé de nos actualités