Non classé


Agenda 2017-2018


Agenda des activités 2017-2018 de la section Afdet 37
(réunions, rencontres dont les mardis de l’Afdet 37, comptes rendus)
– Mercredi 20 septembre 2017 : Réunion du bureau de la section au collège Pablo Neruda à Saint-Pierre-des Corps. À l’issue de la réunion les membres du bureau ont visité les locaux de la segpa du collège sous la conduite de Nicolas Martin, directeur de la segpa.

– Mardi 3 octobre 2017 : Réunion de rentrée de la section, en présence de nouveaux adhérents, de sympathisants et d’invités. Comme les années précédentes la réunion s’est ouverte par une conférence qui a été consacrée au thème Qualité et Formation professionnelle, donnée par Michel Padonou


Jeudi 12 octobre 2017 : Réunion de travail sur les CEÉ (conseillers entreprises pour l’école) entre la Dafpic et le délégué régional, président de la section 37, Jackie Fourniol.
– 17 et 18 octobre 2017 : Jackie Fourniol a participé à Paris à la réunion nationale de délégués régionaux de l’Afdet
8 novembre : Jackie Fourniol a été reçu par le directeur académique, Dominique Bourget en présence de sa conseillère technique, Roselyne Pichard et de Bernard Chauvois.
mercredi 8 novembre : réunion du bureau de la section, à 17 h 30 à la direction des services départementaux de l’Indre-et-Loire.
– Jeudi 9 novembre à 14 h à la Dasen d’Indre-et-Loire : Jackie Fourniol, assisté de Bernard Chauvois, a rencontré Agnès Brunet-Tessier, déléguée académique à la formation professionnelle initiale et continue (Dafpic), et son adjoint Éric Lefeuvre. La rencontre avait pour objectif essentiel la mise en place des conseillers entreprises pour l’école (CEÉ).
Préalablement la Dafpic a tenu à présenter l’organisation de sa délégation, dont la feuille de route a été validée par la rectrice de l’académie. La nouvelle délégation regroupe l’ensemble des missions jusqu’alors exercées par la Dafco et la Daéé. Ces missions sont regroupées sur trois pôles : Formation continue, apprentissage et CFA académique, relations éducation-économie. Plusieurs collaborateurs ont en charge différents dossiers : emploi-formation, mobilité en Europe (octroi des bourses Erasmus +, attribution du label lycée des métiers redéfini (remise à plat), éduform, campus des métiers et qualifications, mise ne place des CEÉ et des cléés. La transversalité sera mise en œuvre. Cette réorganisation est menée en appliquant une démarche qualité et en suivant une méthodologie de conduite de projet. Elle sera intégrée dans le projet académique 2018-2023 qui sera validé en janvier 2018.
Le dossier des CEÉ a pris un peu de retard en raison de la mise en place de la nouvelle organisation. Il a été confié à Éric Lefeuvre. La Dgesco et le rectorat ont souhaité que l’Afdet reprenne pour les CEÉ le rôle d’information et d’animation qu’elle a jusqu’ici tenu auprès des CET et qu’elle contribue à faciliter la constitution du réseau des CEÉ ainsi qu’à leur mobilisation dans le cadre du Parcours Avenir. Les anciens CET ont tous reçu un courrier du rectorat leur demandant s’ils souhaitaient s’investir dans la nouvelle fonction compte tenu de la liste des missions prévues et leur précisant que leur candidature éventuelle serait retenue à condition qu’ils n’aient pas atteint l’âge limite de plus ou moins 70 ans. Les nominations seront annuelles, une même fonction pourra être partagée entre plusieurs CET. Selon leur souhait ils pourront avoir une mission départementale ou académique. Environ une cinquantaine a posé candidature. Le constat a été fait que dans certaines professions, notamment le bâtiment, les candidatures déposées ne sont pas suffisantes. Par ailleurs il se peut que l’organisation professionnelle du secteur dont ils relèvent ne valide pas certaines candidatures.

L’Afdet a fait remarquer que les spécialités des anciens CET ne couvraient pas tous les secteurs professionnels qui mériteraient d’être présentés aux collégiens et lycéens dans le cadre du parcours avenir. Éric Lefeuvre a invité l’Afdet a faire des propositions.

En décembre la Dafpic envisage de réunir les candidats CEÉ pour échanger avec eux. Fin janvier des réunions bidépartementales (45 et 28) (37 et 41) (18 et 36) seront organisées pour présenter les diverses missions des CEÉ aux candidats, à des professionnels susceptibles de l’être et aux organisations professionnelles susceptibles de pressentir des candidats. La Dafpic souhaite que les sections de l’Afdet proposent des noms de professionnels susceptibles d’être invités et contribuent à l’animation de ces réunions.
D’autres thèmes ont été abordés en fin de réunion :

Les trois Campus des métiers et des qualifications, au fonctionnement desquels il est souhaité que l’Afdet contribue. Leurs conseils de perfectionnement seront réunis au printemps prochain. L’Afdet est invitée à se rapprocher de leurs directeurs et directeurs opérationnels ainsi que des établissement supports;

Le CFA académique qui concerne 27 établissements avec UFA au sein de l’académie, ce qui permet de couvrir 60 formations.

Les comités de liaison école-entreprise dans lesquels la présence de l’Afdet est souhaitée. La Dafpic souhaite que les clées fonctionnent de façon très autonome, prennent toutes les initiatives nécessaires à leur fonctionnement. Néanmoins la Dafpic souhaite leur faire jouer un rôle dans la carte des formations, ceci dans le cadre du projet académique.
– Mardi 5 décembre 2017 de 17 h 30 à 19 h au Centre de formation des apprentis du BTP, 106 rue Marcel Cachin à Saint-Pierre-des Corps Mardi de l’Afdet 37 sur :
La réglementation du travail applicable aux jeunes en formation
avec le programme suivant :
1. Accueil par Patrice Marcou, directeur du CFA, vice-président de la section 37 de l’Afdet
2. Exposé de Yolande Sellier, juriste, spécialiste du droit de la formation (ccca-btp).
 Résumé de l’exposé : L’analyse de la réglementation de l’apprentissage fait apparaitre que les dispositions particulières matière de santé et sécurité, de durée du travail et travail de nuit sont en fait celles fixées par le code du travail à l’endroit des jeunes travailleurs, cela en application d’une directive européenne du 22 juin 1994.</b>
Les dispositions spécifiques aux apprentis mineurs concernent exclusivement le salaire, la désignation d’un maitre d’apprentissage, etc. Ces dispositions se justifient par le statut même de l’apprenti, jeune travailleur en formation, et par la définition légale de l’apprentissage, forme d’éducation alternée concourant aux objectifs éducatifs de la Nation.
3. Intervention de Éric Lefeuvre, adjoint à la déléguée académique à la formation professionnelle initiale et continue du rectorat de l’académie d’Orléans-Tours, sur le cadre réglementaire des stages en entreprise pour les élèves de collège et de lycée professionnel.
On peut retrouver le diaporama commenté par l’intervenant sur le portail d’information sur les stages en entreprise sous le titre le tuto des stages
https://readymag.com/edugouv/tutostages/
4. Questions des participants.

 

 

 

– Mercredi 6 décembre 2017 à 10 h : Réunion de travail au lycée Albert Bayet avec des directeurs délégués des lycées adhérents de l’Afdet pour promouvoir le concours Imagin’action et la participation au projet mareussitepro.
Depuis 2012 l’Association des membres de l’ordre de Palmes académique ( Amopa ) et l’Association française pour le développement de l’enseignement technique ( Afdet ) ont uni leurs efforts pour promouvoir la pratique de la pédagogie de projet dans les formations professionnelles et technologiques, notamment en ayant créé le prixannuel du meilleur projet de conception et de réalisation o ouvert à tous les élèves de CAP et Baccalauréat professionnel , et à tous les étudiants de BTS, DUT, Licence professionnelle , préparant l’un de ces diplômes d’État en formation initiale dans un établissement public ou dans un établissement privé sous contrat, ou par la voie de l’apprentissage. Depuis 2017 le concours a été nommé imagin’action. La direction nationale de l’Afdet a souhaité que les sections territoriales accentuent leur effort de promotion de ce concours. Le bureau départemental de l’Afdet a ainsi pris l’initiative de cette réunion de travail qui se tiendra le mercredi 6 décembre 2017 et qui se prolongera durant le déjeuner qui clôturera la réunion au restaurant d’application l’Atout Cœur de la section hôtelière.
Programme
1. Accueil par Anne Farge, proviseure du lycée Albert Bayet, et par Jean-Claude Ribière, président départemental de l’Amopa.
2. Présentation du concours et de ses modalités par Jean-Claude Ribière et Bernard Chauvois, Igen honoraire, trésorier de l’Afdet 37.
3. Rappel des conclusions du Mardi de l’Afdet 37 organisé le 22 mars 2016 sur le thème : Enseignement professionnel et pédagogie (voir article paru dans le numéro 251 de la revue nationale de l’Afdet .
4. Implication souhaitée des DDPPT dans le cadre du projetmareussitepro conduite par l’Afdet avec le soutien du mécénat Safran (recueil de témoignages de réussite auprès des jeunes en bac pro, en poursuite d’études post bac pro, de professionnels titulaires d’un bac pro et de leurs employeurs).
Lundi 18 décembre 2017 : réunion du bureau de la section de17 h 30 à 19 h au LP François Clouet, 8 rue Pierre Lepage 37100 TOURS 
Mardi 16 janvier 2018, de 10 h à 16 h : réunion à Paris des présidents et trésoriers des sections territoriales et des délégués régionaux de l’Afdet.
– Vendredi 19 janvier à 14 h : Inauguration du forum de l’orientation au hall des expositions de Rochepinard – Bernard Chauvois y a représenté Jackie Fourniol, empêché.
– Mardi 23 janvier : Rencontre sur le concept de blocs de compétences à 18 h 00, au
Greta Centre-Val-de-Loire (Lycée Grandmont) 6 avenue de Sévigné – 37204 TOURS.

Cette rencontre a concerné un trentaine de participants issus tant de la formation continue que de la formation initiale.
Le concept de bloc de compétences, incite à une clarification à la fois sur sa nature et sur ses
modalités de construction et d’identification afin de pouvoir le prendre en compte dans
l’élaboration des nouveaux référentiels et curricula. Il renvoie à son cadre législatif et réglementaire, en particulier à la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale.
Intervenants :
1. Jackie FOURNIOL, président de l’Afdet 37 : « Les blocs de compétences : un concept nouveau
dans un contexte mouvant ».
2. Franck WECKONSKI, conseiller en formation continue et Jean-François LAFAYE, Inspecteur de l’éducation nationale chargé de la formation continue : « Les blocs de compétences dans les diplômes de l’EN, cas de la formation continue des adultes ».
3. Dominique PROSPER, correspondant régional de la CNCP : « Les blocs de compétences et la
Commission nationale de certification professionnelle ».
30 janvier à 14 h : Jackie Fourniol et Bernard Chauvois ont été reçus à la DSDEN par le directeur académique Dominique Bourget et ses conseillères techniques.
– 1er février : Réunion du bureau départemental à 17 h 30 au lycée Vaucanson, 1 rue Védrine à Tours- Nord<
Lundi 12 mars 2018 : Jackie Fourniol et Bernard Chauvois ont rencontré Anne Farge, proviseure du lycée Albert Bayet pour évoquer les concours imagine’action et mareussite pro organisés par l’Afdet et la mise en place du Campus des métiers et qualification Tourisme et artde de vivre ensemble en Centre Val de Loire.
Mardi 13 mars 2018 : Jackie Fourniol, Jean-Claude Frioud et Arnaud Chems ont participé à la réunion des conseillers entreprises pour l’école pressentis pour les départements du Loir-et-Cher et de l’Indre-et-Loire organisée par la délégation à la formation initiale et continue, au lycée Beauregard à Château-Renault.
– Mercredi 14 mars : réunion du bureau de la section, à 17 h 30 au Campus des métiers et de l’Artisanat à Joué-lès-Tours.
Samedi 17 mars : Portes ouvertes au lycée Gustave Eiffel à Tours.
L’Afdet 37, représentée par son président Jackie Fourniol et son trésorier Bernard Chauvois ont visité les ateliers des formations industrielles du lycée : bac pro Chaudronnerie, bac pro Usinage, CAP Serrurerie-métallerie. Ce fut l’occasion de remettre une récompense aux élèves du bac pro Usinage qui ont réalisé une vidéo dans le cadre du concours mareussite pro et d’encourager les élèves du CAP qui ont confectionné l’armature métallique de la danseuse brésilienne qui sera présentée sur un char du carnaval de Tours le 8 avril 2018, en partenariat avec l’association Salsa Rica. Ils ont présenté ce projet dans le cadre du concours 2018 organisé conjointement par l’Association des membres de l’ordre des palmes académiques et l’Afdet, respectivement représentées par leurs présidents départementaux, Jean-Claude Ribière et Jackie Fourniol.

– 27 mars 2018 : Dans le cadre des Mardis de l’Afdet 37, À la Rencontre sur les start-ups.

Dans le cadre des rencontres qu’elle organise de façon régulière pour ses membres et ses sympathisants, la section départementale de l’Indre-et- Loire a choisi de donner la parole à des startuppers tourangeaux. Rares sont aujourd’hui ceux qui n’ont pas entendu parler ou lu des articles sur les startups. Pourtant ils n’en ont pas toujours une idée claire. Le 27 mars 2018, la rencontre de témoignages et d’échanges avec les trois conférenciers a concerné une trentaine de personnes parmi les fidèles des « Mardis de l’Afdet 37 »mais aussi quelques personnes nouvelles attirées par le thème.

Accueillis par Jackie Fourniol, président de l’Afdet 37, les trois conférenciers se sont présentés : Julien Dargaisse startupper qui a créé une startup spécialisée dans le recrutement par entretien vidéo automatisé, différé en ligne, InterviewApp dont les clients sont essentiellement des recruteurs (DRH). Il pilote également une autre startup de conseil en innovation. Avant de créer HQ, plateau de coworking dans des locaux qu’il a achetés dans les étages disponibles du bâtiment de la poste centrale de Tours et qui a bien voulu y accueillir cette rencontre. Il a fondé en 2012 Palo Altours, une association qui vise à faire vivre l’écosystème numérique à Tours. Un autre conférencier est Guillaume Tessier qui est à la tête d’objetdomotique.com une startup, installée à la pépinière de Tours, dans les anciens locaux de Mame, et qui veut tout faire pour que les domiciles soient connectés : station météo, alarme, chauffage, casques audio, et nombreux autres services offerts à domicile,notamment au bénéfice des personnes à mobilité réduite. Pierre Commandeur, conseiller régional du Centre Val de Loire, délégué au numérique, président de la commission enseignement supérieur et recherche fait également partie des conférenciers invités.

À la question posée par Jean-Louis Gouzien, membre du bureau de l’Afdet 37 et organisateur de la rencontre,« qu’est-ce qu’une startup ? La réponse est formulée clairement par les deux startuppers en relation avec leur vécu. Une startup est une entreprise, mais elle est plus qu’une simple entité. Elle requiert un état d’esprit, une vision, portée par son ou ses fondateurs et qui agit sur un marché en création. Sa stratégie et son modèle économique demeurent en expérimentation et ne débouchent pas forcément sur un succès et requièrent souvent d’être réorientés.
Le monde des startups utilise un vocabulaire très particulier qui regorge d’anglicismes et de sigles en tout genre. Les startups sont des communautés qui partagent une passion pour une idée une activité ou une marque généralement perçues comme indispensables au succès d’une nouvelle entreprise. Générer un engouement communautaire n’est pas automatique et les financeurs auxquels il faut souvent recourir ont du mal à intégrer cet élément essentiel. Trop de créateurs attendent le démarrage de l’activité pour s’intéresser à leur communauté de collaborateurs (associés, salariés, stagiaires… alors qu’il faut la cultiver au plus tôt, en amont.

Autre question posée : Qu’est-ce qu’un Startup Weekend ? Les startups se forment sur le tas, entre soi car il n’existe pas de formation spécifique. Un Startup Weekend est un événement organisé le temps d’un week-end et qui permet à ses participants de travailler sur des idées de startup et des projets numériques innovants, au sein d’équipes qui regroupent des porteurs de projets, des ingénieurs et des spécialistes du marketing. Son objectif est de travailler à cette réalisation durant l’événement et de présenter à la fin du weekend l’aboutissement des travaux de réflexion devant un jury d’experts qui distingue les meilleures projets de startup.

Les créateurs de startups trouvent également un accompagnement personnalisé au sein des incubateurs du Centre-Val de Loire dont Pierre Commandeur est le promoteur dans plusieurs villes de la région. Ces incubateurs bénéficient d’un soutien important de la Région Centre-Val de Loire, via DEV’UP, son agence régionale de développement économique, ainsi que des métropoles de Tours et Orléans, instigatrices de la dynamique « French Tech Loire Valley » qui fédère les entreprises de la région tournées vers le numérique et l’économie digitale.

17 avril 2018 : Dans le cadre des Mardis de l’Afdet 37, Rencontre sur les métiers de l’industrie pharmaceutique, cosmétique, esthétique et parfumerie, à 17 h 30 au CIO de Tours, 64 bis boulevard Béranger, à Tours.
Compte rendu du Mardi de l’AFDET 37 du 17 avril 2018 sur les métiers de l’industrie pharmaceutique, cosmétique, esthétique et parfumerie. Dans le cadre des rencontres qu’elle organise de façon régulière pour ses membres et ses sympathisants, la section départementale de l’Indre-et-Loire a choisi de présenter au sein des locaux du CIO de Tours, les métiers de l’industrie pharmaceutique, et ceux de l’esthétique, de la cosmétique et de la parfumerie. Nous sommes accueillis par Madame Potier, Directrice du CIO de Tours.
En ouverture, Patrick. Hibon de Frohen, vice-président de l’AFDET 37, précise que les métiers présentés lors de cette rencontre sont ceux de secteurs encore mal appréhendés et qui offrent le désavantage d’avoir des spécificités sémantiques qui freinent l’information dans les collèges et lycées. Il rappelle que nous sommes dans un bassin industriel, celui de la première région manufacturière française pour les industries pharmaceutiques et cosmétiques. Ce bassin économique industriel, porteur et innovant peine pourtant à recruter par déficit de compétences et donc de diplômés.
Patrick Hibon de Frohen présente ensuite les deux conférencières : Émilie RENAUD, Chef de projets Performance Industrielle, en charge de l’axe Compétences et Formation à Polepharma et Anaëlle MORIN, professeur d’esthétique en BAC PRO et BTS et chargée de communication à l’École d’esthétique et de cosmétique de Tours.
Éilie Renaud présente tout d’abord le cluster Polepharma qui est l premier cluster pharmaceutique en Europe. Il est le réseau d’excellence et d’innovation de la filière santé Made in France. ». C’est un écosystème fait de laboratoires pharmaceutiques, fournisseurs, centres de formations, qui regroupe plus de 300 acteurs et 60 000 emplois sur trois régions, dont la Région Centre-Val de Loire. Puis la conférencière présente aux participants les éléments clés sur l’industrie Pharmaceutique en région Centre-Val de Loire et les attentes des industriels en termes de compétence. Sont particulièrement présentés : les métiers de la production, la maintenance, la qualité et l’ingénierie, ainsi que l’évolution de ces métiers en regard de l’impact de la transition numérique pour les entreprises pharmaceutiques 4.0.
Puis Anaëlle Morin présente les métiers de la cosmétique, de l’esthétique et de la parfumerie, les filières qualifiantes (CQP) et diplômantes pour y accéder, du CAP au Bac pro, puis la licence professionnelle « Cosmétologie industrielle ».
Les conférencières ont captivé l’auditoire si on en juge par les échanges interactifs et les nombreuses questions qui furent posées.
Par ailleurs il a été remis par Polepharma, aux participants et au CIO,, de la documentation pour compléter les données émises lors de ces conférences.
Après avoir remercié les conférencières et les participants, Patrick Hibon de Frohen remercie Madame Potier pour l’excellence de son accueil, et tous se retrouvent autour du verre de l’amitié.
Les présentations Powerpoint sont disponibles, sur demande, auprès du site Web de Polepharma : www.polepharma.com et du site Web de La Cosmetic Valley : www.cosmetic-valley.com,

Lundi 25 juin :Réunion du bureau départemental au CFA de la Ville de Tours. La nouvelle composition du bureau a été arrêtée lors de cette réunion.
– Lundi 24 septembre : Réunion du bureau départemental au Collège Ronsard, rue du Colombier à Tours.
– Jeudi 11 octobre : Réunion du bureau départemental à la Direction des services de l’éducation nationale rue Giraudeau à Tours.
– Lundi 15 octobre : Remise du prix du concours Amopa-Afdet Imagin’action aux élèves du CAP Métallerie du lycée Gustave Eiffel à Tours.


– Mardi 13 novembre : réunion de rentrée de l’Afdet 37 à la mairie de la Ville-aux Dames :

Le bureau départemental de l’Afdet d’Indre-et-Loire a pensé utile d’organiser, en ce début d’année scolaire, une réunion d’accueil sous forme d’une conférence sur le thème :
Les médiations de l’alternance en formation : une opportunité, une chance ou une entrave.
Si apprendre c’est écouter, regarder, mimer et reproduire en autonomie, cela passe par des tiers lieux et des médiations nécessaires, destinés à préparer l’apprenant à son futur métier, à travers des contrats implicites ou explicites. Comment interagissent ces lieux et ces médiateurs ? Les médiations de l’alternance sont-elles des opportunités ou des entraves à l’insertion professionnelle ?

– Lundi 26 novembre : Réunion du bureau départemental à l’institution Notre-Dame de La Riche, 26 rue de la Bourde 37000 TO


afdet37

Les actualités


Tous les articles

L'AFDET publie


L'Afdet en région


carte de france

Restez informé


1 Complétez le champ suivant
Captcha + 10 = 18
2 Complétez votre e-mail

Laissez nous votre adresse mail pour vous tenir informé de nos actualités

Suivez nous :

Contact


178, rue du Temple
75003 Paris
France

Tél : 01 42 74 00 64
Fax : 01 42 74 03 69
mail : information@afdet.org
site : www.afdet.org