L’AFDET et les CeE


L’AFDET et les CeÉ (Conseillers entreprise pour l’École, ex CET)

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’un problème complexe. On doit dire que, à ce jour l’AFDET n’est pas encore en mesure d’assurer sa tâche traditionnelle d’animation des CeÉ. Pour une raison simple : il n’y a pas encore de CeÉ. Du moins pas encore un corpus complet et généralisé au sens où on l’entend traditionnellement. A quoi tient la difficulté pour obtenir ce corpus ? A des exigences légitimes du Ministère de l’Éducation, en particulier pour obtenir des CeÉ dont la tâche est considérablement enrichie par les textes, bien au-delà de la simple contribution aux opérations de certification, comme par exemple, l’aide à l’orientation et la participation à toutes les nouvelles instances de partenariat école/entreprise comme les clees, les campus et tous les réseaux partenariaux nécessaires aux « parcours avenir ». Ces  personnes doivent être à minima désignés par les branches professionnelles ce qui est à la fois le progrès recherché et un facteur de complexité, car les branches ne sont pas toutes au même niveau d’organisation. A la suite de ces désignations, les personnes en question sont « conventionnées » par les recteurs.

Voilà pourquoi, devant cette difficulté et fort de son relationnel avec les entreprises, l’AFDET s’est proposée pour aider à la constitution de ce corpus. Nos accords partenariaux avec le Rectorat ont ainsi aboutis à la mise en place d’une assistance à la Mission éducation / économie du Rectorat, dans le domaine des filières industrielles.

Stratégiquement l’AFDET souhaite que le nombre de CeÉ reste important, car ce corps est une cheville essentielle de la relation école / entreprise. On remarque d’ailleurs, que la disparition des CET a été catastrophique tout à la fois pour nos adhésions et pour disposer d’acteurs dans nos actions d’information métiers. Notre contribution n’est donc pas un effet de pure bonté, mais bien un partenariat gagnant / gagnant avec l’éducation nationale qui souhaite aussi disposer dans ses territoires, de partenaires du monde économique reconnus et efficaces.

C’est ainsi que, après avoir longuement discuté d’une méthodologie notre section territoriale est engagée pour faire désigner ces CeÉ. Une consultation des branches constitue le premier acte de cette méthode. Mais il est apparu que les désignations à ce niveau étaient loin de couvrir tous les besoins, notamment des territoires. Heureusement, les établissements scolaires et les corps d’inspection ont su, de leur coté, s’entourer de partenaires de proximité en quantité suffisante. La méthode consiste donc à rapprocher deux pôles, celui des branches et celui du terrain. Du coté des branches, nous aurons le discours stratégique, qu’ils seront à même d’apporter aux acteurs de terrain, qui en retour, leur apporteront les problématiques spécifiques du territoire.

L’AFDET reste bien ainsi dans son rôle d’interface entre le monde de l’éducation et le monde économique. Sa contribution, à ce niveau, à défaut d’être traditionnelle n’est donc pas illogique. Et l’addition des compétences dans ce domaine devrait aboutir à une représentation du monde professionnel dans le système éducatif de meilleure qualité.

Alain Mamessier, vice-président, section Ain-Loire-Rhône

Décembre 2018


afdet-ain-loire-rhône

Les actualités


Tous les articles

L'AFDET publie


L'Afdet en région


carte de france

Restez informé


    1 Complétez le champ suivant
    Captcha 79 − 73 =
    2 Complétez votre e-mail

    Laissez nous votre adresse mail pour vous tenir informé de nos actualités

    Suivez nous :

    Contact


    178, rue du Temple
    75003 Paris
    France

    Tél : 01 42 74 00 64
    Fax : 01 42 74 03 69
    mail : information@afdet.org
    site : www.afdet.org